Le match de Coupe de Ligue a tourné court cet après-midi sur la pelouse de Calais Pascal. L’équipe de Malo a décidé d’arrêter la rencontre à la mi-temps, alors que des « cris de singes » auraient été proférés par certains spectateurs, à l’encontre de deux joueurs de couleur. Ces derniers, deux frères, n’ont pas pu reprendre le cours de la rencontre après avoir subi des insultes racistes. Le coach et leurs coéquipiers ont donc décidé de jeter l’éponge. D’après nos informations, les deux joueurs ciblés ont déposé plainte contre X. Le club de Calais Pascal s’est désolidarisé de ces spectateurs à l’issue du match… un peu tard pour les joueurs malouins qui avaient alerté l’encadrement du club Calaisien depuis plusieurs minutes. 

Calais Pascal réagit

Le club calaisien a immédiatement réagi pour condamner cet acte qu’il juge « isolé ». Delta FM a joint Jean Yves Taillefesse, membre du comité directeur. Pour lui, cet incident est « à des milliards de kilomètres de l’esprit du club ». De son côté, le vice-président du club affirme qu’il s’agissait là d’un spectateur inconnu du club, qui aurait insulté les deux joueurs malouins de manière véhémente. En revanche, le club indique qu’il n’y a jamais eu de cris de singe. La ligue a été contactée dans la soirée pour éclaircir cette affaire. Notez que dans son rapport, l’arbitre de la rencontre ne fait aucune mention de cris racistes durant la rencontre.

 

X
X