En s’imposant face à Bastia Borgo, un concurrent direct, l’USBCO se relance complètement dans la course au maintien en National.

En une semaine et demi, les hommes de Stéphane Jobard auront donc engrangé plus de victoires que lors des huit premiers mois de championnat. On saura dans quelques semaines si le réveil a été trop tardif. En attendant, cette série de 3 victoires consécutives entretient l’espoir de maintien.

Tout avait pourtant mal commencé. Quelques minutes après un incroyable manqué de Senneville, les Corses ouvraient le score sur une frappe à ras-de-terre de Giacomini (0-1, 13e). Un coup de massue qui obligeait les Boulonnais à courir après le score. Et comme trop souvent, la première mi-temps fut une succession d’erreurs techniques et de maladresses dans la dernière passe.

On se dirigeait alors vers une nouvelle défaite. Et puis jaillit l’étincelle. Sur un beau mouvement collectif à l’heure de jeu,  N’Sikulu glissait le ballon hors de portée du portier bastiais (1-1, 59e). Une égalisation qui avait le mérite de réveiller le stade de la Libération, et de galvaniser les Rouge et Noir. Dix minutes plus tard, au terme d’une remontée de balle express, Gomel frappait en pivot et en première intention pour faire trembler les filets (1-2, 68e). 

Une frappe sèche d’Idrissa Ba bien sortie par Pontdemé (75e) et une grosse frayeur à l’entrée des arrêts de jeu venaient donner des frissons à la tribune boulonnaise. Mais le score ne bougeait plus: l’USBCO tenait sa troisième victoire en autant de rencontres. Un succès qui leur permet d’abandonner la dernière place du classement, et de revenir à 5 points du premier non-relégable.


X
X