© Mylène Lbr Photos / USBCO

La Ligue de foot s’est réunie mercredi pour décider de sa formule pour la saison prochaine en Ligue 2. Boulogne n’était pas convié, mais était intéressé, l’USBCO était 3ème du classement avant l’interruption due au COVID-19 et pouvait demander à participer, comme c’était prévu, à un barrage pour monter. Sauf que, depuis le début de la crise, les dirigeants du foot français montrent une bien triste image, incapables de se mettre d’accord. Ce fut encore le cas.

Souvenez-vous de ces réunions de travail, interminables, au bout de 2-3h, toujours pas de solutions, ça nous arrive aussi à Delta FM. Eh bien, le foot français, ce n’est pas, 2-3h, c’est 15 jours. Depuis le 7 mai, les clubs savent que les matchs ne reprendront plus. Alors que faire pour l’an prochain ? Saison blanche ? On se base sur le classement à la dernière journée ? Pour la Ligue 2 et le monde amateur, c’est réglé. Pour la Ligue 2, les dirigeants proposent un championnat à 22 sans relégation et seulement deux montées de National. Du coup, Boulogne, 3ème, est le “cocu” de l’histoire. Sauf que, Delta FM vous l’annonçait dès mercredi, le Président de la FFF a dit non. Noël Le Graet a décidé que chez les amateurs, il y aurait des relégations, c’est aussi le cas en 1ère division, il faut de la cohérence.
Alors, qu’est ce qu’il peut se passer maintenant? C’est le dernier espoir de l’USBCO, que la Fédération et la Ligue se mettent d’accord sur une Ligue 2 à 22, mais avec une descente ou au moins un barrage. Les Rouge et Noir qui prennent la situation avec philosophie, diplomates les dirigeant maritimes dans un communiqué : “L’USBCO se satisfait de cette première étape, nous savons compter sur le soutien de notre Fédération qui saura faire respecter le principe d’au moins une descente. Ne pas l’appliquer créerait un sentiment d’injustice inacceptable pour l’ensemble du foot amateur”. La décision devrait donc être prise la semaine prochaine, lors du comité exécutif de la Fédération, la date n’est pas encore fixée. Mais si vous aimez les séries à rallonge, dites-vous qu’après, une équipe pourrait être tentée de faire un recours auprès du Comité Olympique, ou auprès du Tribunal administratif du sport. La suite au prochain épisode.

Et il n’y a pas que l’USBCO qui ne connait pas son avenir. En basket, l’ESSM devrait être fixé mercredi prochain.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X