On peut être rivaux sur le terrain et travailler en bonne intelligence en coulisses. Preuve en est la réunion qui a eu lieu ce mardi après-midi au stade Marcel Tribut.

C’est une information qui ne manquera pas de faire réagir les supporters boulonnais. Alors que leur équipe évolue sur une pelouse de plus en plus dégradée au fil des saisons, la réunion de ce mardi pourrait leur redonner un peu d’espoir. 

Sur sa page Facebook, l’adjoint aux sports boulonnais Jean-Claude Etienne indique avoir passé l’après-midi au stade Tribut pour “visiter la pelouse hybride” réalisée en fin d’année 2018. Accompagné du service des sports de la ville de Boulogne et des dirigeants de l’USBCO, Jean-Claude Etienne a rencontré les sociétés chargées de la réalisation et de l’entretien du nouveau terrain dunkerquois. 

Si l’adjoint aux sports souligne que l’équipement est “coûteux“, il admet qu’une telle pelouse apporte “une réelle plus value pour l’accueil et le développement d’un club de football de haut niveau“. Reste à savoir si la mairie de Boulogne est prête à investir pour installer une telle pelouse au stade de la Libération, et surtout, à quelle échéance. 

En décembre dernier, alors que l’entraîneur de l’USBCO se plaignait du mauvais état de la pelouse, Jean-Claude Etienne avait annoncé que la ville ne réaliserait pas de travaux tant que le club n’évoluerait pas en Ligue 2

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X