Plusieurs attaquants ont rejoint Dunkerque cet hiver. (© Delta FM)

Pour se sauver, Dunkerque doit marquer. Le mercato hivernal est offensif du côté de l’USLD.

Le championnat de France, que ce soit la Ligue 1 ou la Ligue 2, est parfois considéré comme un championnat frileux, celui qui prend le moins de but s’impose. Certes, mais il faut quand même en marquer des buts, pour se sauver notamment. Depuis le début de la saison, Dunkerque, avant-dernier du classement, mais pire attaque, c’est quinze buts en L2, moins d’un but par match… Certes, en possession, en distribution, c’est intéressant. Mais ça ne suffit pas.

Alors Dunkerque a recruté. Arrivé d’un espoir, Adam Abeddou, 25 ans, dix buts en neuf rencontres de N3 avec Vimy. Et surtout arrivée d’Adama Niane, ancien meilleur buteur du championnat avec Troyes, prêté par Sochaux. Des garçons que l’on devrait voir à l’œuvre ce samedi face à Sochaux, à 19h.

Adama Niane, à priori le parfait complément de Malik Tchokounté sur le front de l’attaque. Le nouvel attaquant Dunkerquois en tout cas sait s’adapter. 

 

Malik Tchokounté qui devrait d’ailleurs rester, l’entraîneur Romain Revelli compte en tout cas sur son capitaine, meilleur buteur du club. 

 


X
X