La pelouse de la Libération inquiète l’USBCO. Elle est en ce moment indigne d’un club de National, vendredi pour le match face à Sannois-Saint-Gratien, c’était un champ de patates. Mais ça risque de durer. La priorité de la ville pour l’instant est de faire son maximum pour que le club obtienne la licence pro et cas de montée en Ligue 2. Un stade de la Libération au top, au contraire de la pelouse. Pas de remplacement de prévu dans les prochains mois.

Vendredi, pour le match face à l’entente Sannois-Saint-Gratien, le terrain était dans un piteux état. Et l’USBCO va y jouer encore huit matchs cette saison :

Des travaux sont prévus pour refaire les terrains du centre d’entraînement de l’USBCO, à la Waroquerie.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X