Victoire de Dunkerque, match nul de Boulogne: les équipes du littoral ont connu des fortunes diverses dans cette 27ème journée du National.

Dunkerque s’est fait peur. En déplacement à Drancy, lanterne rouge du championnat, l’USLD pensait revivre une soirée cauchemar. Réduits à 10 pendant plus d’une mi-temps, les Dunkerquois sont parvenus à l’emporter grâce à un but de Nzuzi Mata à dix minutes de la fin du match. Un succès qui permet aux hommes de Claude Robin de revenir à 3 points de Tours, premier non-relégable, et de se rassurer dans la course au maintien.

De son côté, Boulogne recevait Pau avec l’intention de valider sa belle victoire de la semaine dernière face au Mans. Mais l’USBCO n’est jamais réellement parvenue à imposer son rythme et son jeu, dans un match trop souvent interrompu par les coups de sifflet de l’arbitre. C’est au moment où on se disait que ça ne pouvait pas franchement être pire que les Palois, transparents jusque là, faisaient trembler les filets à 2 minutes de la fin du temps réglementaire. Dans un sursaut d’orgueil, au bout de l’effort, Bassouamina remettait les 2 équipes à égalité dans les arrêts de jeu (1-1). Au classement, l’USBCO est à 8 points du podium.

Dunkerque courageux et solidaire hier soir, tout le contraire de la semaine dernière. L’entraîneur Claude Robin :

Les Boulonnais ont concédé le match nul face à Pau. Un résultat qui rend le coach Olivier Frapolli fataliste :

X
X