Didier Santini est méfiant avant l’Opalico. L’entraineur Dunkerquois se méfie du regain de forme des voisins boulonnais, alors que ses hommes sortent d’une grosse déconvenue face à Rodez, qui a marqué les esprits. Ce derby de la Côte d’Opale s’annonce tendu, d’autant que Boulogne navigue en eaux troubles en ce début de saison. Notez que les Dunkerquois se déplaceront sans Cédric Tuta. L’attaquant congolais a été écarté après son altercation sur le terrain avec Marc Fachan lors du dernier match. Boulogne contre Dunkerque, 12ème journée du National au Stade de la Libération, c’est à suivre en direct sur Delta FM dès 20h ce vendredi.

Après la claque reçue la semaine dernière à Tribut face à Rodez, les joueurs dunkerquois ont été mis devant leurs responsabilités par le coach cette semaine. Si la situation comptable n’est pas catastrophique, l’USLD pointant à la 8ème place avec 14 points, les Nordistes ont tout de même montré des signes inquiétants de fébrilité et de nervosité lors du dernier match. Un état d’esprit à corriger pour l’entraineur, Didier Santini :

Un derby est toujours un match particulier. Pour le voisin boulonnais, il aura aussi un gros enjeu sportif puisque l’USBCO ne va pas bien. 14ème avec 10 points, le club du président Wattez veut se dégager au plus vite du bas de tableau. Didier Santini se méfie de cette équipe qui connait un léger regain de forme ces temps-ci :

X
X