Une belle fête du football, mais pas d’exploit pour Le Portel. Les pensionnaires de N3 se sont logiquement inclinés face à Strasbourg (Ligue 1) et quittent la Coupe de France avec les honneurs (1-4).

Supporters, joueurs, dirigeants… Pendant des semaines, ils ont rêvé de ce match contre l’ogre strasbourgeois. Ce samedi, le rêve s’est brisé brutalement. Dès la 3ème minute, Corgnet mettait les Alsaciens sur la voie d’un après-midi tranquille (0-1). Dans les tribunes, on redoutait alors que les quatre divisions d’écart ne se fassent cruellement sentir. C’était sans compter sur Gaëtan Bultel, qui faisait exploser le stade de l’Epopée, en égalisant d’une frappe du gauche peu après la demi-heure de jeu (1-1, 35e). A la mi-temps, tous les espoirs étaient encore permis.

Hélas, Strasbourg était trop fort. Les joueurs professionnels attendaient patiemment les ouvertures dans la défense porteloise pour faire trembler les filets de Maxime Fillette. Zohi profitait d’une erreur de marquage pour redonner l’avantage aux siens d’un superbe ciseau (1-2, 57e) avant de creuser l’écart quelques minutes plus tard (1-3, 65e). Le Portel tentait le tout pour le tout, mais un pénalty permettait à Lebeau de donner un peu plus de relief au succès strasbourgeois (1-4, 85e). 

Rapidement mené au score, Le Portel revient à la 35ème minute grâce à un magnifique but de Gaëtan Bultel. C’est plus compliqué en seconde période. Mais les Maritimes peuvent être fiers d’eux :

Les Portelois ne verront pas les seizièmes de finale, mais se souviendront longtemps de l’ovation et des « merci Portel » scandés par leur public au coup de sifflet final.

0%
X
X