Soirée folle sur les pelouses de National, ce vendredi soir. Menés 2-0, les Dunkerquois sont finalement parvenus à ramener le point du match nul de Tours. De son côté, Boulogne s’est fait peur face à Marignane, mais décroche une troisième victoire de suite.

Les équipes de la Côte d’Opale aiment faire vivre des émotions à leurs supporters. Toujours à la recherche d’un premier succès cette saison, les Dunkerquois rentraient sur la pelouse de Tours avec beaucoup d’envie. Hélas, ce sont les Tourangeaux qui ouvraient le score, et faisaient même le break avant la mi-temps. Au retour des vestiaires, Benjamin Rytlewski choisissait de redistribuer les cartes. Coaching gagnant, puisqu’après la réduction du score de Bilel El Hamzaoui (67e), c’est Adil Lebrun, rentré quelques minutes avant, qui égalisait dans les derniers instants (87e). Un match nul au goût de victoire pour l’USLD, qui retrouvera le stade Tribut la semaine prochaine, face à Rodez.

Côté Boulonnais, il ne fallait pas arriver en retard pour lever les bras au ciel, ce vendredi soir, au stade de la Libération. Konaté ouvrait le score après seulement… 10 secondes de jeu. Beghin (44e) puis Kraichi (53e) venait donner davantage de relief à la domination boulonnaise. Que pouvait-il bien leur arriver ? La suite nous l’a montré. En baisse de régime après la démonstration, les Rouge et Noir se sont fait surprendre sur deux bijoux de Bru (58e) et Benhaim (85e), qui relançaient totalement la rencontre. Après 4 minutes de temps additionnel interminables, l’arbitre renvoyait finalement les 22 acteurs aux vestiaires, et permettait à Boulogne d’empocher sa troisième victoire consécutive, et de prendre la tête du classement de National.

La victoire est là, mais le scénario est à revoir pour l’entraîneur boulonnais Olivier Frapolli

X
X