Des stades sans doute à huis clos, des conditions d’entraînements pas évidentes à mettre en place. Pour les clubs pro, c’est difficile de jouer avec le COVID… Et chez les amateurs aussi, ce n’est pas évident. Beaucoup de clubs n’ont pas encore repris l’entraînement, surtout chez les enfants, mais les vacances sont finis, sportivement en tout cas pour pas mal d’équipes, les pros et les amateurs. Du côté du hand par exemple, avec aussi des stages à l’USDK, le basket aussi, au BCM. Du côté de Saint-Omer, le rink a enfin repris après plus de quatre mois sans toucher une crosse. Protocole sanitaire très stricte, avec port du masque obligatoire dans la salle du Brockus.

Et du côté du foot, la Ligue Régionale vient d’édicter un cahier des charges très strictes pour les petits clubs, qui eux-aussi viennent de reprendre. Pas de public pour les matchs amicaux sur le stade qui n’a pas de tribune, fini les supporters derrière les barrières, vestiaires fermés, pas de douches après les séances, port du masque pour tout le monde, sauf les joueurs bien-sûr, mais les remplaçants et les coachs sur les bancs doivent en avoir, distanciations sociales à respecter, sauf sur le terrain évidemment…

Et puis du travail en plus pour les dirigeants, bénévoles dans 99% des cas, il faudra désaffecter le matériel à la fin de chaque match et à la fin de chaque séance.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X