Le sport est toujours à l’arrêt en France. En attendant, chacun prend position. Le président de l’ESSM Le Portel ne veut pas reprendre le championnat, même à huis-clos : “Ma position est claire, je ne comprends pas comment nous pourrions reprendre face à ce traumatisme”. Pour lui, la meilleur solution est une Jeep Elite à 20 clubs l’an prochain, les 18 de cette année plus deux promus. Yann Rivoal qui assure enfin que l’ESSM n’est pas plus en danger que les autres clubs de la LNB.

X
X