Le Chaudron est plein à chaque match. Ce qui du coup a de grosses conséquences pour l'ESSM avec le huis clos et les jauges réduites. (© ESSM Le Portel)

La saison qui vient de se terminer va se régler sur quelques années… L’ESSM vient de réaliser une nouvelle saison réussie, puisqu’elle se termine avec le maintien en Jeep Elite. Peu de personnes pour s’en apercevoir en vrai, du fait de la Covid-19 de très nombreux matchs se jouent à huis clos ou en jauge réduite. Le Portel qui vient d’annoncer que le remboursement des places pour les abonnés ne se ferait pas tout de suite.

Le miracle a un prix, l’ESSM va enchaîner une sixième saison en Jeep Elite, toujours avec un budget de pro B. Les dirigeants stellistes font tout pour ne pas être dépendants des deniers publics, la part du privé est importante du côté du club Portelois, moins du fait de la crise sanitaire, certains partenaires réduisent évidemment la voilure. Et la part de la billetterie n’est pas négligeable non plus, surtout depuis l’arrivée dans son Chaudron, 3500 places quasiment à guichet fermé à chaque rencontre. Un manque à gagner sur cette saison de quasiment 700000€, entre les abonnements et les prestations VIP. Impossible à rembourser d’un coup pour un petit club comme l’ESSM.

Alors les dirigeants ne mettent pas non plus le couteau sous la gorge de ses fans et de ses sponsors. Plusieurs possibilités. Soit un remboursement sur plusieurs saisons, au moins trois. Soit les supporters renoncent aux rencontres auxquelles ils n’ont pas assisté, un don aux stellistes.

Le Président est honnête tout autre solution condamnerait l’ESSM. Dès le début de la saison Yann Rivoal avait assuré qu’il rembourserait, à priori ce sera donc le cas même se ce sera un peu plus long que prévu. Sur les réseaux sociaux, l’annonce a du mal à passer chez bons nombres de fans. Les dirigeants Portelois comme tout le monde n’ont évidemment pas pu anticiper l’importance et surtout la longévité de la crise sanitaire.

 

X
X