Victoire au mental de l'ESSM. (© ESSM Le Portel)

Retour sur l’Opalico de ce samedi, l’ESSM s’est mis au niveau du derby alors que le BCM l’a loupé.

Le Portel traîne un certain spleen depuis quelques semaines, sans doute un peu de fatigue mentale aussi. Bref, l’ESSM est à la recherche d’un nouveau souffle, du petit plus qui fait tout le charme du Le Portel qu’on aime. Ce supplément d’âme, les Stellistes le retrouvent au meilleur des moments, samedi face au voisin Gravelinois. Victoire de l’ESSM 89-65, son meilleur match de la saison. Les Portelois après une triste défaite le week-end dernier prouvent qu’ils ont du caractère, qu’ils sont capables de très bien jouer au basket parce Gravelines en ce moment c’est très fort. Ils montrent aussi qu’ils sont à l’écoute. Tout ça demande confirmation dès ce mardi face au Mans.

Écoutez Eric Girard, le coach de l’ESSM, à la fois fier, soulagé, et heureux après la victoire de son équipe.

 

En général, le cliché veut qu’un derby se gagne dans la tête. Et que du coup, ça se perde de la même manière. Gravelines est donc largement dominé par Le Portel. Mis à part Ware et McCree tout le monde rate ce match. Le BCM joue cette rencontre avec un peu moins d’intensité que d’habitude alors que l’ESSM le joue à 200%, comme un derby, comme un match pas comme les autres… Le BCM devait jouer Villeurbanne ce mardi, c’est finalement reporté, l’ASVEL est en quarantaine après un match d’Euroligue. Prochaine rencontre pour les Maritimes, ce sera vendredi face à Champagne Basket.

Le staff reconnaît sa défaite, sans vraiment la comprendre, et veut vite passer à autre chose. Le coach de Gravelines, Serge Crevecoeur.

X
X