L'ESSM une nouvelle fois diminuée pour le match de ce soir contre Paris. (© ESSM Le Portel, archives)

Les basketteurs Portelois sont loin, très loin, d’être favoris de leur rencontre de ce vendredi soir…

L’ESSM est à Paris ce vendredi, à 20h, pour la suite de la Betclic Elite. Les Stellistes ne seront pas au complet pour ce match, avec un joueur et le coach positifs au Coronavirus. Le club portelois a voulu reporter la rencontre, comme la semaine dernière face à Strasbourg. Mais la LNB s’est montrée intransigeante, la règle, c’est la règle. Encore un épisode compliqué dans une saison qui ne l’est pas moins…

En sport de haut niveau, on appelle ça une saison galère. Des joueurs blessés, Femi Olujobi, Luke Nelson incertain pour ce match alors que c’est le meilleur scoreur de l’équipe, d’autres pas dans l’esprit, Sheldon Mac vite parti au BCM. Et maintenant le Coronavirus. Si vous avez croisé le chat noir des Stellistes, merci d’en avertir les dirigeants. Ces derniers forcément chafouins contre la Ligue. Certes les règles sont claires, six joueurs pros et un coach dispos, on peut jouer. C’est le cas de l’ESSM, seul Mehdy N’Gouama et Serge Crevecoeur sont positifs. Mais cette semaine d’entraînement, c’était justement sur un rythme… à la petite semaine. Les joueurs 100% vaccinés se sont entraînés d’un côté, ceux qui étaient cas contact donc sans passeport vaccinal à jour se sont préparés de l’autre. Tout ce beau monde ne peut se retrouver qu’à partir de ce vendredi.

Une bonne nouvelle, quand même, la prolongation de Mouphtaou Yarou

Sachant que la dynamique du moment, est, elle aussi, touchée par un virus, celui de la défaite, quatre d’affilées pour les Portelois. Alors, il faudra prier un miracle ou espérer que les joueurs valides transforment la colère contre les instances en énergie, sans mauvais jeu de mots, positive.

L’ESSM qui devrait être poussé par quelques supporters. Pour rappel, ce sont les joueurs et l’ensemble du staff qui ont payé leur déplacement, pour se faire pardonner les dernières rencontres loupées. L’ESSM qui parfois s’offre de bonnes nouvelles. L’intérieur Mouphtaou Yarou, très bon depuis son arrivée, est prolongé jusqu’à la fin de la saison.


X
X