Une autoroute ferroviaire pour relier Calais à Turin ! C’est ce que la ministre des transports, Elisabeth Borne, et le patron de la SNCF Guillaume Pepy sont venus inaugurés hier sur le port calaisien. Cette structure permettra d’acheminer, via le réseau SNCF, des milliers de semi-remorques et ainsi désengorger les routes. Un transport d’avenir, plus écologique, mais qui peine pour l’instant à percer puisqu’il ne représente que 9% du marché. A Calais, près de 40 000 semi-remorques seront acheminés tous les ans, une goutte d’eau face aux millions d’autres qui transitent par la route. Notez que c’est la société VIIA, filiale de SNCF, qui est en charge de la gestion de ce nouvel outil.

L’objectif de cette autoroute ferroviaire est double : désengorger les routes, mais aussi lutter contre le réchauffement climatique en limitant les rejets de CO2 des camions. Guillaume Pépy, le Président de la SNCF, qui a investi 40 millions d’euros dans cette gare à Calais :

Pourtant, le transport ferroviaire perd du terrain et ne représente aujourd’hui que 9% du marché. Comment le développer ? Question de volonté pour la ministre des transports, Elisabeth Borne :

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X