Une convention vient d'être signée entre l'Assurance maladie de l’Artois et de la Côte d’Opale, la Carsat Hauts-de-France, et le Pôle emploi du Pas-de-Calais. (© CPAM de l’Artois)

Les chômeurs de la Région bientôt mieux soignés, mieux entourés. L’Assurance maladie de l’Artois et de la Côte d’Opale vient de signer une convention avec la Carsat Hauts-de-France et le Pôle emploi du Pas-de-Calais. Ce texte doit permettre de mieux s’occuper des demandeurs d’emploi les plus fragiles, notamment ceux qui le sont depuis longtemps. Un public de plus en plus éloignés du système de santé.

Les trois entités sont parties d’un constat tristement simple. Une période de chômage peut provoquer une dégradation de la santé physique et psychique et installer, en l’absence de soins, la personne dans un chômage de longue durée. En résumé, plus vous êtes au chômage, et plus votre santé se détériore, et vice-et-versa. Un lien entre emploi et santé avait déjà pu être observé dans une étude auprès des assurés de l’Assurance Maladie révélant que l’absence d’activité professionnelle accroît la probabilité de renoncer aux soins.

Qu’est-ce qui va changer avec cette convention ? Un conseiller Pôle emploi va pouvoir plus facilement orienter le demandeur vers l’Assurance maladie en cas de problème. La CPAM pourra ensuite saisir la Carsat afin d’accompagner l’assuré vers les services sociaux si une infection grave est repérée par exemple et le retour à l’emploi impossible.

Le but est d’améliorer l’accès aux soins, sécuriser le parcours des chômeurs longue durée. Et puis renforcer ce qui existe déjà, notamment inciter les assurés à effectué les bilans de santé de l’Assurance maladie. Identifier les problèmes avant qu’ils n’en posent.


X
X