La détresse des salariés de chez TIM. La société a été liquidée et ce jeudi, les 304 employés seront officiellement licenciés. 150 d’entre eux étaient rassemblés cet après-midi devant l’usine de Quaëdypre pour faire état « d’une urgence sociale ». Des salaires incomplets, des délais de versement non respectés, voire non effectués, aucune garantie sur le maintien de la mutuelle. Chez TIM, les salariés sont à bout et se sentent abandonnés. Le tout dans un climat très tendu avec des syndicats divisés, ce que dénoncent beaucoup de salariés.

Hier après-midi, 150 employés se sont réunis devant le site et le ton est monté car la situation est difficile. Des salariés dénoncent une « guéguerre » syndicale qui aggrave un climat très tendu où la détresse de certains est palpable :

X
X