Avec l’arrivée de l’automne, on commence à rallumer le chauffage… Et les intoxications au monoxyde de carbone sont liées aux appareils de chauffage. On en parle chaque année, mais on va en parler encore car il y a encore beaucoup d’intoxications, tous les ans : 369 l’hiver dernier dans les Hauts de France, dont 3 décès. P

Pourquoi est-ce que ça reste un problème récurrent ?

Raison numéro 1 : on ne détecte pas le monoxyde de carbone. Il est inodore, invisible… Et très dangereux, même en faible quantité. Donc ce ne sont que les premiers symptômes qui peuvent vous faire penser à une intoxication au CO2. Réagissez immédiatement si vous avez des maux de tête, des nausées, des vertiges, des vomissements…

Et que faut-il faire ?

Aérer immédiatement son logement, arrêter tous les appareils à combustion, quitter les locaux et appeler les secours. Et puis, pour éviter les accidents, il y a aussi des opérations à réaliser en prévention : faire ramoner son conduit de cheminée, faire vérifier régulièrement ses installations de chauffage et surtout ne jamais boucher les grilles d’aération.

Dans le Nord et le Pas de Calais, vous pouvez aussi être alerté par SMS si vous avez un chauffage au charbon… Vous serez alerté en cas de situation à risques, selon les conditions météo notamment.

X
X