Retour sur les accusations de plusieurs associations d’aide aux migrants à Calais et Dunkerque, qui dénoncent des violences policières à leur encontre depuis plusieurs mois. L’UNSA Police défend se troupes. “Nous rappelons que ce n’est pas la 1ère fois que des accusations graves, sans preuves, sont portés par ces associations” précise le syndicat dans un communiqué. “Comme à l’accoutumée, aucune de ces accusations n’est assortie d’un dépôt de plainte. Les policiers travaillent conformément aux instructions qui leurs sont donnés”. L’UNSA rappelle qu’elle a déjà porté plainte contre ces associations, qu’un procès est en cours. Il demande au ministre de l’Intérieur d’agir pour défendre les policiers.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X