Le Nord et le Pas-de-Calais sont entrés en niveau d’alerte sur persistance pour les poussières en suspension et ozone pour le mardi 20 et mercredi 21 juin 2017. Cet épisode de pollution s’explique par le fort ensoleillement, les températures élevées et une faible dispersion. Au vu des conditions météorologiques (conditions anticycloniques, pressions stables) et des modèles de prévision de la qualité de l’air, les concentrations de particules et ozone continuent à augmenter.

Les poussières en suspension trouvent pour origines principales les activités économiques (industrielles et agricoles) et le trafic automobile. L’ozone se forme à partir des oxydes d’azote et des composés organiques volatils sous l’effet des températures élevées.

Les départements du Nord, du Pas -de-Calais, de la Somme, de l’Aisne, de l’Oise sont concernés par cet épisode de pollution. 

Il est recommandé aux personnes sensibles et vulnérables (femmes enceintes, nourrissons, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies respiratoires ou cardiovasculaires, asthmatiques) de :

• En cas d’épisode de pollution dû aux particules en suspension PM10, aux oxydes d’azote ou au dioxyde de soufre : Eviter leurs activités sportives et physiques intenses en plein air, autant en plein air qu’à l’intérieur et reporter les activités qui demandent le plus d’effort Eviter leurs déplacements sur les grands axes routiers et leurs abords en période de pointe pour être moins exposé.

• En cas d’épisode de pollution dû à l’ozone : Eviter les activités physiques et sportives intenses en plein air, celles à l’intérieur peuvent être maintenues Eviter les sorties durant l’après midi Pour la population générale : Réduisez les activités physiques et sportives intenses Dans tous les cas, en en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès de votre médecin ou pharmacien.

Par mesure de prévention, il est préférable dans le cadre de vos déplacements d’utiliser les moyens de transport les moins polluants, tels que la mobilité “active” (vélo, marche, …), les transports en commun, le covoiturage ou à défaut de réduire votre vitesse de circulation. Il est également recommandé de maîtriser vos consommations énergétiques, liées au chauffage lors de l’utilisation de celui-ci, en modérant la température du logement et en limitant le chauffage d’appoint non performant, notamment au bois et au charbon. Les acteurs économiques (industrie et agriculture) sont également invités à réduire les émissions de polluants dans le cadre de leurs activités. Pour rappel, le brûlage à l’air libre des déchets verts est interdit et ce, toute l’année. Le détail des mesures recommandées est disponible auprès des préfectures.

X
X