Microcapteur utilisé pour cette expérimentation

ATMO, l’agence régionale de mesure de la qualité de l’air, lance une étude sur les polluants qui nous entourent. Pour cela, 50 volontaires, dans les Hauts de France, seront équipés pendant 2 semaines d’un micro-capteur permettant d’évaluer en temps réel certaines particules fines qu’ils respirent. ATMO qui, via un nouveau portail sur son site internet, veut aussi faciliter l’accès aux données sur la qualité de l’air.

Les 10 premiers volontaires ont été équipés en début de semaine, 40 autres le seront progressivement dans toute la région au cours des prochains jours. Explications :

X
X