Si vous avez prévu de prendre le train pour éviter de tomber en panne d’essence avec votre voiture, ce n’est pas forcément une bonne idée. Ça va être compliqué aussi sur les rails, avec 2 nouvelles journées de grève à la SNCF. Les cheminots sont en conflit avec l’UTP, l’Union des Transports Ferroviaires. D’ici 2020, le réseau sera ouvert à la concurrence : ça veut dire que d’autres entreprises que la SNCF pourront postuler pour faire rouler des trains sur les chemins de fer français. C’est donc la société la plus productive qui pourrait remporter les marchés. Pour éviter une concurrence malsaine, les cheminots souhaitent que les conditions de travail soient les mêmes pour toute la branche. L’UTP, elle, souhaite des accords différents selon les entreprises.

Frédéric Perrot, représentant CGT Cheminots à Boulogne, se bat pour conserver les avantages de la SNCF :

Les syndicats profitent de ce mouvement de grève pour protester également contre le manque de personnel à la SNCF :

Si rien n’avance, les cheminots pourraient durcir le mouvement le mois prochain. En attendant, un préavis de grève est déposé, il court de ce soir 19h à vendredi matin. Selon la SNCF, les perturbations de trafic seront moins importantes que la semaine dernière. 7 liaisons sur 10 pour les TER, 3 TGV sur 4 sur le réseau inter région et le reste du trafic inchangé.

X
X