Des suppressions de postes sont à prévoir dans l’éducation nationale. L’inspection académique a fait ses premières propositions pour la prochaine rentrée scolaire de septembre dans le département. Une centaine de classes de maternelle et de primaire pourraient fermer dans le Pas-de-Calais. Le nombre d’élèves est en baisse, et l’éducation nationale prévoit de supprimer des postes d’enseignants dans le premier degré.

Pour le syndicat SNUipp FSU, les calculs sont faussés car les enfants de 2 ans et les élèves des classes ULIS ne sont pas pris en compte. Alexandre Ducrocq, professeur de primaire

David Scarpa, délégué syndical SNUipp FSU dans le Pas-de-Calais, estime que ce n’est pas le moment de supprimer des postes d’enseignants

 

Une première mouture de la carte scolaire doit être dévoilée mi-février.

X
X