La semaine dernière, devant le CAP saturé, plusieurs mineurs attendaient que leur dossier soit étudié (© Delta FM)

Plusieurs associations et syndicats d’avocats ont décidé d’assigner la préfète du Pas-de-Calais en référé. Selon elles, la prise en charge des 1 616 mineurs de la jungle de calais s’est faite précipitamment, et aucun administrateur judiciaire n’a pu leur faire connaître leurs droits.  Elles craignent que la plupart des enfants et adolescents “vulnérables” se retrouvent éparpillés dans la nature. Les associations réclament de savoir l’identité et la localisation de chaque mineur pour qu’un juge des enfants puisse prendre contact avec eux. Le tribunal doit rendre sa décision ce matin à 9h.

Delta FM était présente à l’audience de ce jeudi matin. Nous avons rencontré Maître Calonne. Selon elle, on a “vendu” les voyages en bus aux enfants en leur faisant croire qu’ils allaient passer en Angleterre. La préfecture dément. Ecoutez:

X
X