Dans le Pas de Calais, le trouble du langage avoisine les 26 % chez les enfants de 4 ans qui sont scolarisés en maternelle. Un constat qui résulte des bilans de santé que le département réalise et finance chaque année, uniquement sur cette tranche d’âge. 17 500 enfants sont concernés. Ce diagnostic réalisé au sein de l’école par des puéricultrices permet de déceler des difficultés précoces, liées à la vue, l’audition, l’alimentation ou bien le sommeil. Si besoin, les parents sont ensuite épaulés pour consulter des professionnels de santé.

C’est le département qui finance ce dispositif à hauteur de 4 millions d’euros. Dans l’Audomarois par exemple, l’an dernier, 801 enfants ont été concernés dans 48 écoles maternelles. Le Président du Conseil Général s’est rendu jeudi dernier à l’école Bleue-Maison d’Eperlecques et à l’école Paul Verlaine à Longuenesse. Reportage :

X
X