Accusé d’une fausse alerte à la bombe le soir du Réveillon, un homme était présenté ce lundi après-midi au tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer, qui l’a placé en détention provisoire dans l’attente d’une expertise psychiatrique.

Le 31 décembre, l’individu de 51 ans, placé en centre de rétention administrative à Coquelles, prend son téléphone et appelle le SAMU. Une fois en ligne, l’homme déclare être un terroriste et prévient qu’une bombe va exploser à Paris. « Des faits particulièrement pris au sérieux compte tenu du contexte actuel en France » a rappelé la Procureure de la République. 

Présenté en comparution immédiate au tribunal de Boulogne ce lundi après-midi, ce ressortissant marocain – à la barre, il dira qu’il est Espagnol –  a expliqué son appel malveillant par un ras-le-bol. « J’ai été maltraité par les forces de l’ordre, c’est pour ça que j’ai fait ça. Je veux quitter la France » a-t-il demandé. Compte-tenu du risque de récidive de l’accusé, qui a refusé de se soumettre au relevé de ses empreintes, le tribunal en a décidé autrement. L’homme est maintenu en détention provisoire dans l’attente d’une expertise psychiatrique. L’affaire a été renvoyée au 1er février.

X
X