Un CRS de Calais a été condamné ce jeudi à un an et demi de prison avec sursis et interdiction d’exercer des fonctions de policier pendant 2 ans.

Le tribunal de Boulogne l’a déclaré coupable de violences et de faux en écriture, à l’encontre d’un bénévole d’une association d’aide aux migrants. Les faits remontent à juillet 2018. Lors d’une opération d’éloignement des migrants, le CRS avait bousculé un bénévole britannique, qui était tombé sur la chaussée et avait manqué de se faire écraser par un camion. Le policier avait ensuite falsifié le procès verbal d’intervention, pour faire croire que c’est le bénévole qui l’avait violenté.

Le CRS a donc été condamné par la justice. Il devra également verser 500€ à la victime au titre des souffrances endurées, et 3000€ au titre du préjudice moral. Deux autres de ses collègues, poursuivis eux aussi pour faux en écriture, ont été relaxés.

 

Le résumé de l’audience

6 et 12 mois de prison avec sursis requis contre 3 CRS accusés de violences et faux en écriture

X
X