Ce lundi marque le 15ème jour de grève de la faim, pour un prêtre et 2 bénévoles associatifs, à Calais. 

Depuis le 11 octobre, ils sont installés dans l’église St Pierre, place Crèvecoeur, et se nourrissent uniquement d’eau et de tisane. Leur objectif est de dénoncer le harcèlement des migrants. Selon eux, les violences policières sont de plus en plus nombreuses…

Delta FM les a rencontrés. Reportage:

 

La préfecture du Pas-de-Calais a proposé un nouveau protocole pour remettre les affaires triées et séchées aux migrants, ainsi que des réunions mensuelles entre les autorités et les associations. Pour les grévistes de la faim, ces propositions sont “un écran de fumée”

 

 

X
X