Les forces de l’ordre ont procédé ce mardi matin au démantèlement des campements installés sous les ponts Mollien et Faidherbe, à Calais. 

Estimant que ces occupations occasionnaient de sérieux problèmes de sécurité, de salubrité et de tranquillité, en particulier pour les riverains, la ville de Calais avait saisi le tribunal administratif de Lille, lequel a délivré une ordonnance d’expulsion le 23 décembre.

Après avoir effectué plusieurs maraudes pour proposer aux migrants une mise à l’abri dans les différents centres d’accueil du Pas-de-Calais, le préfet du département « a décidé d’octroyer le concours de la force publique sur ces terrains » indique la préfecture dans un communiqué. L’opération d’expulsion a eu lieu ce mardi matin, et a permis de prendre en charge 115 personnes, « transportées pour être mises à l’abri dans différentes structures d’hébergement du département (Nédonchel, Croisilles et Merlimont) » précise la préfecture, ajoutant que l’opération s’est déroulée « dans le calme« .

X
X