COVID, Brexit, bilan contrasté pour le Port de Calais. (© DeltaFM)

Les dirigeants du port de Calais ont présenté ce jeudi le bilan de l’année 2021. Une année marquée par le covid, qui a fait chuter le nombre de voitures ayant embarqué à bord des ferries.  En revanche, le trafic poids-lourds s’est maintenu à un niveau quasi identique à 2020.

« 2021 était l’année de tous les défis » résume Jean-Marc Puissesseau, le président de la société d’exploitation des ports du détroit. Le premier, celui du Brexit, a été relevé, avec 1 638 695 camions ayant traversé la Manche à bord d’un ferry des compagnies P&O, DFDS ou Irish Ferries en 2021.

Alors que certains craignaient de voir apparaître des files de camion sur l’A16 en raison du retour des contrôles à la frontière, ça n’a jamais été réellement le cas. 

Selon Benoît Rochet, directeur général délégué du port de Calais, tout le monde était parfaitement préparé aux conséquences du Brexit

 

En revanche, le port de Calais n’a rien pu faire face à la pandémie et la fermeture des frontières pour les touristes. Le nombre de voitures ayant embarqué sur les ferries a chuté de 47% par rapport à 2020. Mais le président du port, Jean-Marc Puissesseau, veut rester confiant.

Jean-Marc Puissesseau

 

2021 a aussi été marqué par l’inauguration du nouveau port de Calais. Un port qui dispose de nouveaux services permettent un meilleur confort pour les touristes et les routiers qui attendent d’embarquer. Et de nouvelles passerelles pouvant accueillir des bateaux plus grands.

 


X
X