Au moins 27 migrants sont morts, ce mercredi, en tentant de rejoindre l’Angleterre. Les corps ont été retrouvés flottant à la surface de l’eau, à une quinzaine de kilomètres au large de Calais. Le précédent bilan de 31 morts a été revu à la baisse dans la nuit.

27 morts. Le bilan est lourd, et il pourrait encore s’alourdir, puisque deux autres personnes ont été repêchées et sont ce mercredi soir en urgence absolue. Selon le Ministre de l’Intérieur, qui s’est rendu sur place, une personne serait également toujours portée disparue.

Il était un peu plus de 14h ce mercredi quand un bateau de pêche a repéré des corps dans l’eau. Les secours se sont rapidement rendus sur place. Mais pour beaucoup, il était déjà trop tard. Ecoutez Charles Devos, patron de la vedette SNSM qui est intervenue:

 

A ses côtés, Bernard Barron, président de la station SNSM de Calais, n’est malheureusement pas surpris non plus de ce drame

 

Un problème politique ? Le ministre Gérald Darmanin, qui s’est rendu sur place hier, a assumé cette responsabilité. Même si pour lui, il faut aussi regarder ailleurs.

 

En ligne de mire notamment: les autorités britanniques. Ecoutez la maire de Calais, Natacha Bouchart.

Le ministre de l’intérieur a indiqué que 4 passeurs présumés, soupçonnés d’avoir un lien avec le naufrage, ont été arrêtés. De son côté, le Président de la République Emmanuel Macron a déclaré que « la France ne laissera pas la Manche devenir un cimetière« .

 

X
X