© Marine Nationale

Quelques heures auront suffi ce matin aux démineurs pour maitriser le bloc défense qui se trouvait sur la plage de Wissant. Ce vestige de la 2nde guerre mondiale, qu’on appelle aussi Pieu Rommel, contenait 2 mines anti-char qui ont été neutralisées. C’est-à-dire que les militaires les ont fait exploser. Une opération qui nécessite toujours un dispositif de sécurité d’envergure. Ce matin dès 6h, les habitants de Wissant devaient avoir quitté la ville ou rester confinés chez eux. A 10h, le confinement était levé. Depuis le début de l’année, les démineurs sont intervenus 16 fois sur la Côte d’Opale pour maitriser des munitions très diverses. Une centaine de munitions représentant près de 600 kilos d’explosifs.

Ces blocs de défense ont une particularité : on ne connait jamais les explosifs qui sont à l’intérieur, d’où ce dispositif de sécurité maximum. Dès 6h les militaires étaient en action comme le relate le lieutenant de vaisseau Thomas, du groupe de plongeurs démineurs de la Manche :

Pour des raisons de sécurité évidente, la ville a été fermé à toute circulation piétonne et routière. Plus une personne dehors et ça s’est bien passé selon le maire de Wissant, Bernard Bracq :

X
X