Nouveau coup de tabac sur le littoral boulonnais, avec des rafales à 136km/h relevées ce matin au cap gris-nez. Heureusement, contrairement à la précédente tempête, les coefficients de marée n’étaient pas élevés. Les dégâts en bord de mer sont donc moins importants, et le chantier de la digue de Wimereux a pu se poursuivre sans difficulté. Les 1 000 tonnes d’enrochement sont en train d’arriver sur place. Les engins de chantier les disposent sur la plage pour ralentir la force des vagues. Coût total du chantier : 203 000 euros. Tout devrait être fini à la fin du mois.

La météo complique les chantiers en cours sur le Boulonnais… et notamment celui de la digue de Wimereux, fortement endommagée par la dernière tempête. Sur place, les ouvriers s’adaptent à la météo et aux horaires de marée. Et malgré le vent, tout se passe bien. Les détails avec Jérôme Lecompte, le chef de chantier :

Tous les matins, les équipes de la mairie de Wimereux font le point sur l’avancée des travaux. En entendant les rafales de vent de la nuit dernière, l’adjoint à l’urbanisme Joël Fernagut a eu peur des conséquences sur la digue. Il s’est donc rendu sur place ce matin pour vérifier que tout allait bien :

X
X