Des femmes mieux accueillies, et des maris violents éloignés. Dans le Boulonnais, le dispositif de lutte contre les violences conjugales se développe. L’objectif est de protéger les victimes, et de poursuivre les auteurs des faits. Les détails.

Quand on regarde les chiffres de la délinquance fournis par le Ministère de l’Intérieur, il y en a un qui, dans le département du Pas-de-Calais, ne diminue pas, et qui a même tendance à augmenter, c’est celui des violences faites aux femmes. Dans le Boulonnais, les autorités s’efforcent donc de renforcer le dispositif pour venir en aide aux victimes. Il existe par exemple un appartement sur Boulogne, qui sert de centre d’accueil de jour pour les femmes qui subissent des violences de la part de leur conjoint. Un lieu où elles peuvent se poser, discuter, rencontrer une psychologue, et évoquer la possibilité de porter plainte. Et puis nouveauté également sur le territoire : un dispositif d’éloignement des conjoints violents vient d’être mis en place. Les hommes sous contrôle judiciaire sont placés dans des appartements, il en existe 10 à Calais, et 5 à Boulogne, où ils doivent respecter des obligations de soins. L’intérêt de ce dispositif c’est que ce n’est pas la victime qui est éloignée, mais l’auteur des faits.

X
X