Joli coup de filet de la police de Boulogne. Onze personnes ont été interpellées la semaine dernière et 5 ont été mise en examen pour trafic de stupéfiants et association de malfaiteurs. Parmi ces individus se trouvent plusieurs Boulonnais, ils ont été interpellés en flagrant délit, après seulement quelques semaines d’enquête.

Tout a été très vite puisque l’affaire débute il y a 3 mois, avec des renseignements obtenus sur un certain Cachou, dealer à Outreau. Très vite, les policiers se rendent compte que ce n’est qu’un maillon d’un trafic beaucoup plus important. Les enquêteurs découvrent un scénario bien rôdé, avec des voyages entre Lille et Boulogne pour écouler cocaïne et héroïne à des dizaines de clients… grâce à plusieurs intermédiaires, qui servent de chauffeurs ou qui leur prêtent des voitures. Une information judiciaire est alors ouverte, ce qui permet aux policiers d’approfondir leur enquête. Et de découvrir que ce ne sont plus des dizaines, mais des centaines de clients qui profitent du trafic. La tête du réseau est identifié : il s’agit d’un certain Fanzi, 25 ans, disant habiter la métropole lilloise. C’est finalement à Dunkerque, jeudi dernier, que les policiers procèdent à l’interpellation de 3 Lillois, de 6 Boulonnais et de 2 Outrelois.
Les perquisitions amenaient la découverte d’un peu plus de 700 grammes d’héroïne et de 6 à 7 000 euros en liquide. Des téléphones portables, des cartes SIM mais aussi des cartouches d’armes à feu étaient saisies. Les gardes à vue ont démontré cet important trafic porte sur plusieurs kilos de cocaïne et d’héroïne et plusieurs milliers d’euros. Les dealers lillois se comportaient en véritables chefs d’entreprises et imposaient une pression forte à leurs revendeurs boulonnais et punissaient les mauvais résultats de vente.

X
X