A Samer, les travaux ont débuté à la ferme de la Suze. Le bâtiment doit accueillir la maison du cheval boulonnais d’ici un an. La structure comprendra un espace restaurant, un centre de documentation et un centre de recherche et de reproduction. L’objectif est de préserver la race du cheval boulonnais, menacée de disparition. Coût total du projet : près 4 millions et demi d’euros.

A Samer, la maison du cheval boulonnais devrait ouvrir d’ici un an. Cela fait plusieurs années que ce projet est dans les cartons. Cette fois-ci, ça y est : le chantier a démarré. La ferme de la Suze, située à l’entrée de Samer, est en train d’être rénovée pour accueillir la future maison du cheval boulonnais. Une race qui est en voie de disparition, comme nous l’explique Claude Bailly, le maire de Samer :

Le cheval de trait boulonnais peut être utilisé de différentes façons : pour l’attelage, pour la collecte de déchets, pour l’élevage ou bien encore pour sa viande. La maison du cheval boulonnais aura pour objectif de présenter les filières… Il y aura notamment une salle de documentation et un centre de recherche et de reproduction. Les travaux viennent de débuter :

X
X