A St Martin Boulogne, c’est aujourd’hui que le centre de semi-liberté entre en fonction. Les premiers détenus sont attendus cette semaine. Il pourra s’agir de Boulonnais condamnés à de courtes peines, ou de prisonniers de Longuenesse transférés à St Martin dans le cadre d’un aménagement de peine. L’objectif du centre de semi-liberté est de leur permettre de ne pas rompre le contact avec le monde extérieur. Les délinquants qui ont un emploi pourront par exemple sortir la journée pour travailler et regagner leur cellule le soir. Le centre de semi-liberté peut accueillir 50 prisonniers. Mais dans un premier temps, seule une dizaine de détenus sont attendus.

Il faut que les prisonniers soient volontaires et autonomes, comme nous l’explique Pascale Decrock, directrice du SPIP du Pas-de-Calais :

X
X