Pas de mort, mais plus d’accidents… La police de Boulogne a fait un premier bilan de l’année en matière de sécurité routière. Alors, les Boulonnais sont-ils bons élèves au volant ?

De janvier à novembre, 25 accidents corporels ont eu lieu sur l’arrondissement de police de Boulogne. C’est 11 de plus qu’en 2018. Si aucun mort n’est à déplorer, ces accidents ont quand même fait 38 blessés, soit le double de l’année dernière.

Et c’est justement pour éviter les accidents que la police de Boulogne multiplie les contrôles. Contrôle de vitesse, d’abord. 191 personnes ont été contrôlées en excès de vitesse. Soit 50% de plus que l’année précédente.

Contrôle alcoolémie, aussi. 1 075 automobilistes ont dû souffler dans le ballon, et 23% d’entre eux étaient positifs !

Enfin, côté stupéfiants, 142 dépistages ont été effectués, suite à des infractions ou lors d’opération de contrôles. Et 46 étaient positifs.

Ça, ce sont les causes les plus fréquentes d’accident. Mais la police traque aussi d’autres infractions, comme la ceinture pas attachée, ou les priorités grillées…

Là aussi on constate que les automobilistes ne sont pas tous exemplaires. Les enfants de moins de 13 ans sans ceinture de sécurité ou sans réhausseur sont en hausse de 35%, alors que les passagers pas attachés sont en augmentation de 233%. Du côté des conducteurs, le problème, ça reste encore et toujours le téléphone, 663 personnes ont été prises avec le téléphone au volant. C’est beaucoup, mais c’est toujours 10% de moins qu’en 2018. Et les infractions aux stops et aux feux rouges sont elles aussi en diminution de 11%.

En revanche, il y a des chiffres qui interpellent. Ce sont ceux des délits routiers. En 2019 à Boulogne, les conduites avec défaut d’assurance ont augmenté de 346%, les conduites sans permis de 37,5%, et les conduites malgré une suspension ou une annulation de permis ont augmenté de 107%.

X
X