La mauvaise nouvelle est tombée hier soir pour NCN (© Delta FM)

La célèbre entreprise de bâtiment basée à Hesdin-l’Abbé est placée en liquidation judiciaire par le Tribunal de commerce de Tourcoing. Ses 220 salariés vont bientôt se retrouver au chômage, licenciements économiques. Elle avait été placée en redressement judiciaire en mai dernier, plusieurs offres de reprise avaient été proposées. Elles n’ont pas été retenues, provoquant donc la fin d’une société très célèbre sur le territoire.

C’est une institution qui va disparaître, NCN avait travaillér sur de nombreux chantiers du Boulonnais, sponsor maillot de l’USBCO aussi, une entreprise en bonne santé il y a encore quelques années. Mais qui n’a pas pu se remettre de la crise du bâtiment et du COVID-19. Carnet de commandes en berne depuis plusieurs mois.

Pourtant, plusieurs repreneurs se sont manifestés, des offres non-retenues par les salariés, pas assez sérieuses, pas assez importantes. Des employés forcément aigris aujourd’hui, qui mettent en cause notamment la Communauté d’Agglomération du Boulonnais, pas de chantier de la CAB depuis trois ans pour NCN, ce que réfute son Président.

Alors, ses salariés, que vont-ils devenir, eux qui auraient aimé former une scoop, devenir leur propre patron ? Selon la Voix du Nord, l’un des repreneurs potentiels, Maxi Bat 62, basé à Outreau, pourrait en embaucher une centaines, une petite moitié.

Contactée par Delta FM, la directrice de NCN, pas vraiment mise en cause par ses salariés, n’a pas souhaité commenter cette décision du Tribunal de commerce, occupée qu’elle est désormais à liquider le moins difficilement possible cette institution.

X
X