© Delta FM

Un ultimatum au 30 octobre, voilà ce que les autorités françaises ont lancé aux autorités britanniques pour obtenir les licences de pêche manquantes après la mise en place il y a 10 mois du Brexit. Le porte-parole du gouvernement a annoncé ce mercredi que des mesures de rétorsion seraient mises en place dès le 2 novembre à l’encontre des britanniques. Des contrôles douaniers et sanitaires systématiques des produits débarqués en France seront effectués. Des actions pourraient également être mises en place du côté des pêcheurs boulonnais qui s’impatientent.

 

X
X