© SANEF

Le viaduc d’Echinghen fait partie des ponts français qui nécessitent une “réparation urgente”. C’est la conclusion d’un rapport présenté aujourd’hui par le ministère des transports. Suite à la catastrophe de Gênes, le gouvernement a mené une étude sur l’Etat des ponts en France. Il en ressort que le viaduc d’Echinghen est “gravement altéré”.

Au total, c’est une quinzaine de ponts en France qui ont besoin de travaux. Tout en haut de la liste, considéré comme faisant partie des plus altérés et qui nécessite une “réparation urgente”, se trouve le viaduc d’Echinghen. Même si le ministère précise qu’il s’agit là d’un classement pour savoir quels sont les travaux urgents à prévoir, et qu’il ne traduit “pas de risque pour la sécurité”, l’annonce inquiète les usagers.

Situé sur l’autoroute A16 dans le Boulonnais, le viaduc est en effet emprunté chaque jour par des milliers de voitures, et de poids-lourds, puisqu’il s’agit de l’axe qui relie Paris et le Nord de la France. Construit il y a 21 ans, le viaduc d’Echinghen fait 1,3km, ce qui en fait le 25ème plus long pont de France. L’année dernière, des fissures ont été constatées, dues, selon la SANEF, à un défaut d’étanchéité qui favorise les infiltrations d’eau. Parallèlement à ça, plusieurs câbles sont attaqués par la rouille. Des travaux ont donc été réalisés. Mais le ministère des transports indique dans son communiqué que d’autres sont programmés.

Le chantier devrait être terminé fin 2019. En attendant, la circulation sur le viaduc est réduite sur une seule voie, à 90km/h.

Cette annonce du ministère des transports n’a pas tardé à faire réagir les élus locaux, à commencer par Frédéric Cuvillier. Le maire de Boulogne et président de la CAB, lui-même ancien ministre des transports, demande des éclaircissements. Car de son côté, les dernières informations qu’il avait obtenues n’étaient pas si alarmantes. Frédéric Cuvillier :

X
X