Pour éviter toute dégradation ou vol, la Ville préfère maintenir ces trois ruches à l’extérieur du parc de la Falaise

C’est l’histoire d’un Belge, André, qui a posé ses valises il y a trois ans au Portel avec ses six ruches. L’apiculteur a proposé à la Ville de lui en offrir trois, toutes installées aujourd’hui à l’extérieur du parc de la Falaise. Le passionné d’abeilles a également formé des agents municipaux aux bonnes pratiques quand on a des ruches. Et ça tombait plutôt bien puisque la Municipalité avait, depuis quelques années, le projet de développer des colonies d’abeilles en ville.

Guillaume Delsaux, responsable des espaces verts au Portel, revient sur l’installation discrète de ces trois ruches et sur la commercialisation future d’un miel made in Le Portel.

 


X
X