Pour désengorger les urgences, il faudrait que les médecins généralistes acceptent de reprendre des gardes le week-end. Voilà la proposition du député boulonnais Jean-Pierre Pont. Suite aux annonces du gouvernement* pour accompagner la transformation de l’hôpital, l’élu demande aux hospitaliers grévistes de stopper le mouvement. Il affirme que les mesures annoncées par l’Etat sont un premier pas, mais qu’il faut également réfléchir à un nouveau système de santé, dans lequel les médecins de ville doivent retrouver une place importante.

Selon Jean-Pierre Pont, les annonces du gouvernement doivent permettre de calmer la colère des agents hospitaliers. Le député leur demande d’ailleurs de stopper le mouvement de grève qui dure depuis 8 mois :

Jean-Pierre Pont constate également que les médecins d’aujourd’hui ne sont plus aussi “corvéables” qu’avant. Ce qu’il regrette. Il souhaiterait que les médecins de ville prennent leurs responsabilités pour désengorger les urgences :

* primes pour les urgences, augmentation du budget de l’assurance maladie, et une enveloppe de 450 millions d’euros sur 3 ans pour rénover les hôpitaux.

X
X