Toute l’année, la structure travaille avec des artistes britanniques.

Entre le Brexit et le covid, le château d’Hardelot est obligé de vivre au jour le jour…

Vous le savez: la crise sanitaire a fortement impacté le monde de la culture. Les salles de spectacles ont été fermées, des jauges ont été mises en place… Des mesures auxquelles le château d’Hardelot n’a pas échappé. Mais en plus du covid, le centre culturel de l’Entente Cordiale doit également s’adapter au Brexit. Toute l’année, la structure travaille avec des artistes britanniques. La situation actuelle complique donc pas mal les choses pour le directeur Eric Gendron et ses équipes.

Eric Gendron, directeur du château d’Hardelot


X
X