Le président de la CAB, Frédéric Cuvillier, aux côtés de son l’adjoint à la culture de Boulogne, Julien Championnet

L’annulation du Poulpaphone semble de plus en plus probable. La dégradation de la situation sanitaire du département devrait porter un coup fatal au festival boulonnais qui devait être délocalisé sur le site de l’Eperon. La date boulonnaise ne figure plus sur de nombreux sites d’artistes prévus. L’annulation de l’édition 2020 pourrait intervenir dans les heures qui viennent.

Les organisateurs et la Communauté d’Agglomération du Boulonnais ont tout mis en oeuvre pour maintenir l’événement, en choisissant notamment de le délocaliser sur le site de l’Eperon. Mais la résurgence de l’épidémie et l’annulation de la venue de plusieurs artistes pourraient mettre fin au suspens. Écoutez le président de la CAB, Frédéric Cuvillier, interrogé hier soir sur le sujet :

Même si l’emblématique Poulpaphone venait à être annulé, la saison culturelle restera animée à Boulogne.

X
X