Les Boulonnais utilisent de plus en plus l’eau du robinet. Véolia a dévoilé son rapport annuel pour 2018. On apprend que plus de 6 millions de mètres cubes ont été vendus aux habitants et aux entreprises de l’agglomération. C’est 4,7% de plus qu’en 2017.

Le nombre d’abonnés à Véolia est lui aussi en hausse. Le délégataire comptait 58 532 clients boulonnais en 2018, soit une augmentation de 1,4%.

Des bons clients, en majorité, puisque le taux d’impayés des factures d’eau n’était que de 1,68% en 2018.

Dans ce rapport, on apprend aussi une bonne nouvelle si vous consommez de l’eau du robinet puisqu’en 2018, 100% des prélèvements étaient conformes pour les paramètres microbiologiques. Et 98,9% des prélèvements étaient conformes pour les paramètres physico-chimiques. Il faut dire que la qualité de l’eau est une priorité. L’année dernière, Véolia a d’ailleurs mis en service une nouvelle usine de traitement des pesticides et de la turbidité à Wierre au Bois.

La mauvaise nouvelle, c’est que cette eau de qualité s’envole parfois dans la nature. Un peu plus de 4m3 par kilomètre et par jour s’échappe des canalisations. Soit un million de mètre cubes par an. Pas vraiment une surprise pour le président de la Communauté d’Agglomération du Boulonnais Frédéric Cuvillier, qui a déclaré que le réseau est vieillissant, et qu’il faut changer progressivement les canalisations et les branchements d’eau potable. Des travaux sont en cours. En 2018, 620 branchements en plomb ont été renouvelés.

A noter qu’actuellement, le prix de l’eau potable est de 1,90 euro par mètre cube pour une facture de 120 mètres cubes. Ce à quoi il faut ajouter le prix de l’assainissement.

X
X