Le maire d’Ambleteuse sera fixé sur son sort le 12 juillet. Arnaud Lelièvre-Dubroeuille comparaissait ce matin au tribunal de Boulogne. Il est soupçonné de prises illégales d’intérêt. En 2014, il a voté en faveur du Plan Local d’Urbanisme Intercommunal de la Terre des 2 Caps. Le PLUI permettait de rendre constructibles des parcelles agricoles. Mais ces parcelles appartiennent au père du maire d’Ambleteuse. Plusieurs associations sont montées au front considérant que le vote allait permettre aux terrains de prendre de la valeur, donc à la famille du maire de s’enrichir. Depuis, le document d’urbanisme a été invalidé, mais plusieurs associations ont décidé d’attaquer l’élu en justice. A la barre, le maire d’Ambleteuse a déclaré être victime d’une cabale politique, judiciaire… et médiatique. On a sollicité son témoignage, mais ni lui ni son avocat n’ont souhaité s’exprimer. En attendant, le procureur a requis 2 000 euros d’amende à son encontre. Le tribunal de Boulogne rendra sa décision le 12 juillet.

Philippe Capelle, président de l’association “Sauvegardons Ambleteuse”, a décidé d’attaquer le maire en justice :

X
X