Philippe Charton, le directeur d’Habitat du Littoral

Le directeur d’Habitat du Littoral a remis ce vendredi matin une pétition au sous-préfet de Boulogne pour dénoncer la baisse des APL et des loyers des locataires. Le manque à gagner pour le bailleur social boulonnais sera demain de 2 millions d’euros par an. Ça va remettre en cause les projets de rénovation et de création de logements sur le territoire. Les entretiens des logements ne seront plus possibles, faute de financements. 1 346 locataires ont signé la pétition et une cinquantaine d’élus, d’architectes, d’artisans et chefs d’entreprises aussi. Pour certaines sociétés, les contrats avec Habitat du Littoral représentent 50% de leur activité.

Les bailleurs sociaux de tout le pays sont sur la même longueur d’onde : le projet de loi de finance du gouvernement avec la baisse des APL et des loyers des locataires va entrainer la diminution des activités. Philippe Charton :

Les entreprises du bâtiments sont aux cotés des bailleurs sociaux, comme Sébastien Bénard, de l’entreprise du même nom installée à Réty :

Rappelons que chaque année, Habitat du Littoral réalise en moyenne 150 nouveaux logements sociaux dans le Boulonnais.

X
X