Alors que le niveau 2 du plan grand froid a été activé cette semaine dans le Pas-de-Calais, nous avons suivi une maraude du SAMU social, qui propose aux SDF du Boulonnais de passer la nuit au chaud.

Le thermomètre affiche -3°, le vent glacé vient leur fouetter le visage déjà marqué par les années de rue, et pourtant, ils choisissent de dormir à même le sol, dans un garage ou à l’abri d’un buisson. Combien sont-ils ? Qui sont-ils ? Quel est le parcours qui a conduit à errer, sans domicile fixe ? Certains ont encore l’esprit vif pour le dire, d’autres souffrent de problèmes psychiatriques lourds, et leur discours est ponctué d’incohérences. Mais peu importe: chaque jour, de 16h à 23h, la maraude du SAMU social vient à leur rencontre. Pour discuter. Pour tisser du lien, autour d’une boisson chaude. Et surtout, pour leur proposer de passer la nuit au chaud, dans l’une des chambres disponibles de l’association Blanzy-Pourre. Certains acceptent, d’autres refusent et se contentent d’un café et d’une discussion sur un bout de trottoir.

Alors que la préfecture a déclenché le niveau 2 du plan grand froid et activé 70 places d’hébergement d’urgence supplémentaires dans le département, la sous-préfète de l’arrondissement de Boulogne, Dominique Consille, a suivi une maraude du SAMU social. Delta FM y était. Reportage:

 

Si vous apercevez un sans-abri dans la rue, contactez le 115, ou le 18 en cas d’urgence.

X
X